Développement d'un vecteur clinique candidat AAV3 pour la thérapie génique de l'hémophilie B
Faits saillants de la 23e réunion annuelle de l'ASGCT

Développement d'un vecteur clinique candidat AAV3 pour la thérapie génique de l'hémophilie B

Harrison Brown1, Christopher B. Doering1, Roland W. Herzog2, Chen Ling3, David M. Markusic2, H. Trent Spencer1, Alok Srivastava4, Arun Srivastava5

1Pédiatrie, Emory University, Atlanta, GA

2Pédiatrie, Indiana University of School of Medicine, Indianapolis, IN

3Génie génétique, Université Fudan, Shanghai, Chine

4Hématologie, Christian Medical College, Vellore, Inde

5Pédiatrie, Université de Floride, Gainesville, FL

Points de données clés

Comparaison des structures des cassettes d'expression FIX utilisées dans le premier essai clinique réussi pour l'hémophilie B (scAAV8-LP1-FIX-WT-CO, rouge) et celle utilisée dans les études en cours (scAAV3-HSh-TTR-Padua-FIX -LCO, bleu). L'optimisation du promoteur de LP1 en HSh-TTR a entraîné une augmentation de 2 à 3 fois de l'expression et l'optimisation des codons pour la variante de Padoue a produit une augmentation de 3 à 3 à 8 fois de l'expression, conduisant à une augmentation globale de l'expression de 40 à 50 plier.

Résultats de patients avec ou sans cycles DFPP consécutifs utilisant le test d'inhibition de la transduction de la luciférase brillante (BL-TIA). Les cycles consécutifs ont été plus efficaces que les cycles non consécutifs pour réduire les titres de Nab. Une analyse de régression a prédit que 5 cycles réduiraient de 3% le titre AAVS94 NAb de départ, ce qui permettrait de traiter 60% des patients.

CONTENU CONNEXION